Tout savoir sur la conception d’une application

Réussir une campagne de référencement SEO

Tout savoir sur la conception d’une application

Zoom sur la conception d’une application

En 2017, Google Play comptait 2,8 millions d’applications et Apple 2,2 millions d’applications. Au total, 200 milliards d’applications ont été téléchargées cette année, et si vous croyez aux graphiques, ce nombre a doublé d’ici 2021.

Les chatbots ont apporté une nouvelle concurrence sur le marché, mais vous devez savoir que l’application n’a pas le dernier mot. J’ai rencontré Thomas et Olivier chez Anticafe sur Station F, deux des trois fondateurs de Lunabee, un studio spécialisé dans la création d’applications. Ils ont également donné leur avis sur cette question. « Les chatbots ont semé la confusion sur le marché en proposant des modes simples tels que commander Uber et manger au restaurant. Cependant, il existe toujours des interfaces plus complexes dont votre application a besoin. »» .

Conception de l’application oneSafe.

Les concepteurs de l’application oneSafe, un gestionnaire de mots de passe avancé qui compte aujourd’hui 2,5 millions d’utilisateurs actifs et payants, Thomas, Olivier et Gregory ont fait de la création d’applications leur quotidien en fondant Lunabee Studio. Si on a pris le thé avec les deux premiers, le plus important, ils nous ont raconté en détail le processus de création de l’appli pour qu’au final on connaisse le travail derrière ces petites icônes carrées aux bords arrondis. Il y a toutes les applications, mais de temps en temps, nous proposons une idée pour une application révolutionnaire. Pour mieux approfondir ; n’hésitez pas de consultez une agence web.

Cependant, sans vision, ces idées ont peu de valeur. « L’application doit résoudre un problème spécifique. Avec le recul, nous devons trouver une mission simple et claire qui prime sur tout le reste. »
La meilleure façon de le faire est de vous poser beaucoup de questions et de résumer les réponses autant que possible. Plus la vision est simple, plus elle est facile à appliquer et plus elle a de chances de réussir.

Précisez votre goût

Avant de se lancer dans le développement d’une application, il est nécessaire de savoir exactement quels résultats on veut atteindre, et ce qu’on veut absolument éviter. Pour cela, rien de mieux que de télécharger et de vérifier les différents panneaux d’applications existantes. « Accéder à un maximum d’apps permet de chercher l’inspiration, mais aussi de développer un regard critique sur certaines fonctionnalités. Pour bien comprendre le style que l’on souhaite, il ne suffit pas de regarder les apps de son secteur, il faut plutôt élargir sa vision. Par exemple, de nombreuses entreprises choisissent d’adapter le concept de Tinder, mais sur un tout autre marché, un exercice qui consomme un peu de bande passante, mais qui est nécessaire pour améliorer votre vision.

Maquettes

Tout ce dont vous avez besoin pour créer votre premier modèle est un crayon, une gomme et du papier. L’idée est de créer le story-board d’une application en faisant défiler les feuilles de calcul. C’est le moyen le plus simple de mettre tout le monde d’accord sur la base des applications futures. Une fois les parties prenantes satisfaites, nous passons aux modèles, qui sont des écrans fixes pour de futures applications. Ces premières maquettes numériques permettent également de visualiser l’esthétique de l’application et de vérifier la cohérence des couleurs et des formes. Enfin, les derniers modèles sont dits dynamiques, c’est-à-dire qu’ils intègrent les actions de l’appli après chaque interaction avec le doigt de l’utilisateur. La création d’une application nécessite beaucoup de code à suivre. Ces « bibles » de développement d’applications sont écrites par Google et Apple, et leur lecture est importante pour optimiser vos chances de réussite.

Outils

Le développement d’applications se fait en « sprints ». Entre chaque sprint, les parties prenantes se réunissent pour maximiser les itérations et s’assurer que la vision est toujours atteinte. Les allers retours entre développeurs et créatifs sont nombreux mais importants pour assurer de bons résultats. « Il faut à tout prix éviter l’effet tunnel, le développeur qui s’emballe dans le produit et ignore la mission. Ces rendez-vous réguliers permettent de se détacher du guidon et de se recentrer sur la problématique à résoudre et l’expérience utilisateur. » C’est une sorte d’exercice de raffinement de l’application. Bien sûr, lors du développement, certaines hypothèses initiales se sont avérées fausses, il a donc fallu créer de nouvelles hypothèses. Certaines de ces anomalies ont été détectées par le simulateur, mais pour optimiser cette étape, les utilisateurs potentiels doivent utilisez l’application dès que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Professionnels du seo tout ce dont les pros seo ont besoin  Vente de noms de domaines sites web complets  Vente noms de domaines expirés au meilleur prix