Quels sont les rôles d’un conducteur de taxi ?

Réussir une campagne de référencement SEO

Quels sont les rôles d’un conducteur de taxi ?

De jours comme de nuit, le conducteur de taxi 91 conduit ses clients d’un point à un autre. Que se soit pour un déplacement en urgence, ou pour des déplacements professionnels ou personnels se faire  prendre en charge par les conducteurs de taxi  est très  simple.  En effet, vous avez le choix entre faire des signes de mains lors de son passage dans la rue ou encore les trouver sur les têtes de taxi dans les gares, les aéroports, les ports, les terminus quelconques et aussi dans les sites touristiques. Enfin, vous pouvez aussi tout simplement faire des réservations via un appel téléphonique à la centrale ou en envoyant la réservation dans son site internet.

Quelque soit l’heure et la date de votre réservation, et qu’importe la distance du trajet et le nombre de course que vous devriez faire, le taxi est disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 même durant les jours féries pour vous conduire dans toute l’île de France. Contrairement aux autres moyens de transport urbain, le taxi fait du porte à porte et peut donc vous récupérer à votre domicile.

Les conditions d’accès du conducteur de taxi

Le client est toujours roi et pour satisfaire les clients, les conducteurs de taxi du 91 ont chacun leurs qualités qui leurs permettent de faire leur travail proprement.

Le professionnalisme est avant tout l’une des qualités retrouvées dans cette entreprise de taxi. A première vue, le conducteur a un grand sens du calme et de la sérénité. Cela lui permet de gérer toutes sortes de problèmes même s’il conduit dans de conditions difficiles ou sous pression. En effet, il ne doit en aucun cas paniquer ni perdre son sang froid lorsqu’il est confronté à des embouteillages, des terrains glissants et difficiles, ou bien s’il est en présence de clients pressés, des clients saouls et agressifs mais surtout lorsqu’il est en présence de clients malades.

Une autre qualité des conducteurs de taxi 91 est son sens du service, sa politesse et sa courtoisie envers ses clients. Outre cela,  il est le responsable de la sécurité du passager donc lorsqu’il travaille, il reste dans de bonnes conditions physiques même s’il doit encore travailler tard dans la nuit, très tôt le matin et durant les week-ends ainsi que les jours féries. Il est vrai qu’en roulant en permanence entouré d’autres voitures, il est souvent exposé à la pollution urbaine. Cela peut lui entrainer différentes maladies comme des maladies cardio-vasculaires mais vous n’aurez rien à craindre puisqu’il a l’obligation de rester en bonne état pour servir des passagers. Donc il suivra les traitements nécessaires pour guérir des maladies de la pollution.

Devenir Chauffeur de taxi : formation nécessaire

Pour exercer, le CCPCT (certificat de capacité professionnelle de conducteur de taxi) est obligatoire. Pour le passer, il faut être titulaire du permis B depuis au moins 3 ans, avoir un niveau d’études égal ou supérieur au CAP, posséder un diplôme de secouriste de niveau 1 minimum, avoir un casier judiciaire vierge, ainsi qu’un certificat médical d’aptitude à l’exercice du métier. Vous pouvez présenter la certification en candidat libre, ou suivre une formation payante de deux mois dans un centre agréé privé. L’épreuve comprend une partie théorique (on vérifiera vos savoirs sur le Code de la route, la sécurité routière, la réglementation propre à la profession, ainsi que votre connaissance géographique du département dans lequel vous passez la certification) et une partie pratique (test de conduite avec un faux client à amener à un point donné et à facturer).

Puis, en ce qui concerne les exploitants, ils doivent détenir une autorisation de stationnement de taxi, un véhicule équipé selon les normes ainsi qu’un ou plusieurs chauffeurs munis de cartes professionnelles afin d’exploiter leur réseau sur le territoire.

Le marché du taxi à Paris

À Paris, le déplacement peut se faire de plusieurs manières. Sur le marché du transport, les possibilités sont nombreuses entre les VTC, les autobus, le co-voiturage ou encore le Vélib. Le taxi 91 semble donc avoir de la concurrence. Mais il n’y a pas à s’inquiéter car il comprend divers avantages que les clients connaissent très bien : rapidité, réservation gratuite par téléphone ou en ligne, disponibilité, confort, sécurité, compteur selon le kilométrage, chauffeur professionnel grâce à la formation taxi, la convivialité ainsi que les services complémentaires. Tout cela fait que le taxi soit encore très sollicité par les passagers en France. De plus, avec la faible rémunération des chauffeurs de VTC qui fait écho depuis quelque temps, le secteur du taxi 91 apparaît comme étant un peu plus avantageux.

Un métier facile d’accès

S’il y a un nombre croissant de candidats pour devenir taxi à Paris actuellement, c’est aussi parce que l’accès à ce métier est de plus en plus facilité. Contrairement aux années précédentes, les examens sont maintenant accessibles tous les mois et non plus trois fois par an. Mais encore, la licence de taxi est également disponible entre 145 000 euros et 150 000 euros s’il fallait débourser 240 000 euros pour l’avoir en 2014.

Il suffit donc de suivre une formation pour conducteur de taxi, passer les examens, acheter une licence pour pouvoir exercer librement dans tout Paris. Il faut noter toutefois que conduire un taxi dans un autre département peut nécessiter des autorisations supplémentaires.

Le métier de taxi 91 refait parler de lui, en bien, dans la capitale française. De nombreux propriétaires de véhicules songent à se reconvertir dans ce métier. Et ils ont bien raison car le marché est très apprécié de la clientèle en dépit des VTC et des autres types de transport en commun. Mais avant de passer l’examen pour devenir taxi aux chambres des métiers et de l’artisanat, il faut d’abord connaître les avantages d’un taxi à Paris.

Le métier de taxi devient plus attractif que celui de VTC

La comparaison de l’attractivité des deux corporations est facilitée par la réforme votée l’année dernière. Le contenu et les modalités des examens pour devenir taxi ou VTC, jusque-là très différents, ont été rapprochés, et les candidats sont désormais accueillis durant les mêmes sessions d’examen, organisées par les chambres des métiers et de l’artisanat.

Une majorité des questions de l’examen écrit d’admissibilité sont communes, mais deux épreuves restent spécifiques à chaque activité. Les candidats doivent donc préciser au moment de l’inscription celle qu’ils choisissent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Professionnels du seo tout ce dont les pros seo ont besoin  Vente de noms de domaines sites web complets  Vente noms de domaines expirés au meilleur prix